Accueil Dernières Actus Actus Tamarins Concordia Cup 2011…Quelle épopée !
Auo 23
Mercredi
image image image
Cap 2018

Nous vous informons que pour la deuxième année consécutive, nous organiserons la compétition de la F.F.G. "CAP 2018" le Dimanche 11 Juin 2017 sur le Golf de Mullet Bay.

Trophée DAUPHIN TELECOM

Ce Samedi 29 Avril a eu lieu l'annuel trophée Dauphin Télécom

Trophée DAUPHIN TELECOM

L'édition "Trophée DAUPHIN TELECOM 2017" aura lieu ce Samedi 29 Avril 2017 sur le Golf de Mullet Bay.

Concordia Cup 2011…Quelle épopée ! Imprimer Envoyer
Jeudi, 17 Novembre 2011

concordia cup 2011Certes, il existe des choses plus importantes dans la vie.… Mais le sport et la compétition occupent une place à part dans l’ordre des choses. On y retrouve la vie, toute la vie, concentrée dans une unité de lieu et de temps ! Enthousiasme et saine ambition, abnégation et persévérance, et, en compétition par équipe, solidarité, conscience de groupe et fraternité, ambition partagée et émulation. A l’image de la vie, on y trouve le succès ou l’insuccès qu’il faut savoir accueillir avec modestie pour l’une et sérénité pour l’autre, comme le suggère une maxime inscrite à Wimbledon et qui invite à savoir « accueillir avec le même détachement ces deux impostures que sont la victoire et la défaite ».

Cette Concordia Cup 2011 au travers de ses rebondissements aura mis en valeur tous les ingrédients de cette complexe et étrange alchimie que constitue une équipe.
Par l’exemple…. et par le contre-exemple !

concordia cupAmour du jeu par nos remplaçants à qui il faut d’abord rendre hommage et attachement à leur équipe qui leur avait réservé pourtant le sort le plus difficile. Avec élégance et sourire, ils étaient présents pour soutenir ceux qui avaient la joie et l’honneur de jouer pour leurs couleurs. Frank, Erwan et Danielle ont été exemplaires en adhérant à l’équipe, en respectant sans sourciller les décisions de sélection dont on sait qu’elles sont, par nature, un choix et donc toujours quelque part une injustice. Plus exemplaires encore en acceptant de prendre en charge des tâches d’organisation matérielle… pendant que d’autres jouaient, et en parcourant le terrain pour soutenir ceux qui, justement, occupaient une place qu’ils auraient pu, parfaitement et légitimement, leur être ouverte.

Quelle leçon dont certains seraient bien inspirés de s’inspirer.

Car une équipe, une véritable équipe, commence par le respect des décisions, même difficiles, d’équipe. Et, c’est une chance que le hasard des évènements ait pu permettre à Erwan de se lancer le 2ème jour dans le grand bain de la Concordia et d’y trouver une récompense un peu inattendue. C’est une belle leçon que d’y avoir répondu présent et d’y avoir fait la démonstration de ses qualités en ramenant un point loin d’être gagné d’avance. C’est aussi la grandeur et la difficulté du « sélectionneur » que de faire des choix audacieux dont on sait qu’ils allaient être inévitablement vilipendés si les évènements n’avaient pas tourné dans le sens espéré. En l’occurrence, avec un handicap de « 2 » attribué à Erwan par respect de l’esprit du jeu, le pari était plus proche de la roulette russe que du 50/50. Mais c’est aussi la noblesse du sélectionneur que de savoir donner au joueur en souffrance l’occasion de se retrouver et de se sublimer.
Et Franck, une nouvelle fois restait avec sourire et dignité sur le bord du chemin !

concordia 2011Cette Concordia Cup 2011, sera celle de ces histoires « humaines » qu’il faudra conserver.
Ce sont celles de joueurs qui ont su trouver en eux-mêmes, en puisant dans leur énergie propre, la capacité de renverser le sens des évènements, certes sans parvenir à la victoire finale, mais en réalisant de remarquables performances. A l’image de Marc-Antoine, à qui il aura fallu, dans deux matchs de « gala » contre les leaders de l’équipe adverse, aller chercher au plus profond d’une année golfiquement difficile ses magnifiques qualités de compétiteur et mobiliser toute sa science du jeu pour émerger dans un samedi de cauchemar et ramener 2 des 3 seules victoires du jour pour éviter un naufrage qui aurait définitivement condamné notre équipe, avant même le 2ème jour.

Ce sont aussi les histoires de tous ceux qui ont su surmonter la déception de ce Samedi, dépasser les meurtrissures ou le découragement pour venir ce dimanche, avec volonté et ambition, dans des matchs difficiles, donner une formidable leçon de combativité et d’honneur pour remporter une très brillante deuxième journée.

Car en reprenant le fil du déroulement de cette compétition, il faut bien dire que si les Bourses mondiales connaissent parfois des « Jeudi noirs », pour les Tamarins, ce samedi aura bien été un samedi noir !

Après les « foursomes » du matin, sur 9 matchs, le bilan était maigre :
1 victoire et un match partagé.
Est-ce la difficulté de s’adapter à un démarrage de journée par la formule la plus difficile ? Peut-être un peu mais la difficulté était identique pour nos adversaires. Mauvaise alchimie des « doublettes » ? Peut-être. Mais qui sait vraiment comment fusionne ou ne fusionne pas un couple et ce qui semble être une erreur aujourd’hui était pourtant la vérité d’hier. Et si la réponse était finalement toute simple. Et si l’explication était d’une évidence qui nous aveugle et nous interdit de la discerner clairement. Nous avions des adversaires ! Et les victoires ne nous étaient pas destinées de droit divin ! Il ne s’agit donc pas de se demander comment et pourquoi nous avons pu perdre des matchs comme s’ils nous avaient été acquis d’avance mais de bien comprendre que nos adversaires étaient également là pour les gagner. Et ces adversaires sont et restent de remarquables compétiteurs.

Conserver un titre n’est pas mince affaire. C’est pour cela que la saveur en est inégalable.

concordia cup 2011 Il est également clair que le goût des victoires, et notamment celle de 2010, ont créé une incroyable envie, sans doute été source de pression excessive. Et les « doubles », c’est ce qui fait leur goût si particulière, multiplient les paramètres et les difficultés. Chacun alterne au cours d’une partie les moments de grâce et ceux de difficulté. Or, en double l’incidence sur le score de ces fluctuations dans le jeu est fonction également de la concordance avec les mêmes fluctuations que connaît son partenaire. Que l’harmonie soit parfaite et les erreurs de l’un sont gommées par l’autre… ou au contraire elles viennent s’additionner. Et comme la problématique est la même dans l’équipe adverse, ces matchs sont comme une équation à 4 inconnues non maitrisables, dont le résultat est incroyablement incertain. Il reste que par un étrange phénomène, bien souvent, et alors qu’il n’y en ait aucune raison logique, cette harmonie baigne l’ensemble d’une équipe… et semble abandonner l’autre. Un peu comme ces journées où tous les putts rentrent…ou restent au bord des trous sans qu’ils aient pourtant été bien mieux ou moins bien joués. Les résultats des doubles dans les Concordia ont en effet bien rarement été équilibrés et bien souvent ils basculent dans de grandes proportions sur la même équipe, comme en 2010 pour St Martin et cette année pour St Maarten. Curieuse dynamique de la victoire.

Car si les « 4 balles » de l’après-midi ont marqué un début de redressement avec 2 victoires et 3 matchs partagés sur 9, le total de la journée de doubles s’établissait à 5 à 13 en faveur de nos amis de St Maarten.

Pourtant, il y en aura eu des exploits et des moments héroïques comme la passe d’armes de notre Capitaine opposé au Capitaine de St Maarten : Birdie au 15 des 2 joueurs, birdie au 16 de Howard, birdie au 17 de Philippe dans un match qui semblait ne pas vouloir choisir son camp !

Et le Dimanche s’ouvrait alors dans la belle lumière des matins de Mullet Bay.

concordia cup 2011Il est facile d’écrire l’histoire, une fois qu’elle est terminée, mais à l’aube de cette journée, on sentait bien en regardant nos joueurs qu’il y avait une volonté farouche devant cet inconnue qui nous attendait, mais en même temps une réelle angoisse avant cette bataille décisive.
Pour l’emporter, 13 victoires sur 18 étaient en effet nécessaires. Un véritable Himalaya !
Les simples commençaient alors, et le tirage au sort nous réservait de quoi écrire quelques belles épopées.
Décidément, la formule de la Concordia, permet de graver de belles pages de Golf.

D’abord chez nos dames, confrontées à une opposition qui n’avait jamais été si forte. Ramener 1 point sur deux dans ces individuels était un exploit et Anne Marie l’a fait sans que Odile n’ai jamais démérité face à une opposition d’un niveau rare sur nos Iles.

Puis c’est une avalanche de matchs gagnés par de gros écarts qui venait électriser l’ambiance :
Clerc par 7 & 5
Anton par 6 & 5
Bedu 5 & 4
Cazemajou 5 & 3
Bientôt rejoints par des victoires plus serrées de
Garcia 3 & 1
Lataste, Rosa et Bouillé par 2 & 1
Rivaud, LeFloch par 1 up
Erb et Gauthier ramenaient enfin chacun un demi-point de matchs partagés portant le total de ces simples à 11 points pour notre équipe !
Il ne faut jamais réveiller un Tamarin qui dort !

En dépit de ces exploits et des beaux combats de Haillant, Wojcik et Yawoo, En dépit de cette brillante remontée qui confirme la valeur globale de notre équipe,

La SMGA de nos amis de St Maarten remportait une belle victoire finale par 20 points à 16 et reprenait le Trophée.

concordia 2011Un Samedi Hollandais,
Un Dimanche Français
Les années impaires pour nos amis et les années paires pour nous….
Etrange alternance puisque de 2007 à 2011, chaque année le vainqueur a changé !

C’est finalement un signe et un bon signe. Le niveau du Golf sur nos Iles ne cesse de s’élever et nous avons désormais deux équipes, deux nations qui peuvent rivaliser et dont chaque année les luttes sont incertaines laissant à chacune une ambition et un désir intacts et surtout un suspense jamais démenti.

La remise de prix venait alors conclure cette 9ème édition de la Concordia Cup mêlant la joie et la cordialité, chaque fois plus forte entre nos Clubs et leurs membres, et le souvenir de Jason dont le nom reste attaché à cette compétition.

Le souvenir restera ainsi de cette amitié qui, dans le même amour de ce jeu, unit nos clubs voisins, rivaux dans l’épreuve mais chaleureux dans l’entente sur un petit territoire et un même terrain de jeux.

Hommage à tous, à tous ceux qui ont partagé ces instants à la saveur unique.

Que le temps sera long jusqu’à la prochaine Concordia Cup !

 

puceverte Voir tous les résultats, les scores et les classements dans le fichier sur le Forum.

concordia2011-2

Crédits photos : Thanks Franck !!!

 

Nos Partenaires

idim web saint martincardecimmoantilleskakaologo pimentespaces-jardinsaquatec bdaf

wyso-saintmartinsaslv overseascomputechbuzzbistrot caraibesdauphin telecomteledomair caraibes

Logo le SandCROUSTIBREAD

Accueil Dernières Actus Actus Tamarins Concordia Cup 2011…Quelle épopée !