Accueil Dernières Actus Actus Tamarins La Concordia Cup 2010 - Au-delà de la douleur...
Déc 12
Mardi
image image image
Cap 2018

Nous vous informons que pour la deuxième année consécutive, nous organiserons la compétition de la F.F.G. "CAP 2018" le Dimanche 11 Juin 2017 sur le Golf de Mullet Bay.

Trophée DAUPHIN TELECOM

Ce Samedi 29 Avril a eu lieu l'annuel trophée Dauphin Télécom

Trophée DAUPHIN TELECOM

L'édition "Trophée DAUPHIN TELECOM 2017" aura lieu ce Samedi 29 Avril 2017 sur le Golf de Mullet Bay.

Prochains Evènements

Aucun événement

Partager...

Facebook MySpace Twitter Digg Stumbleupon 
La Concordia Cup 2010 - Au-delà de la douleur... Imprimer Envoyer
Samedi, 13 Novembre 2010

concordia cup 2010 st martinCette nouvelle édition de la Concordia Cuprestera à jamais marquée par la tristesse et le désarroi face à l’épouvantable drame que constitue la perte d’un enfant, même grand, qui a cruellement touché notre ami et membre de notre Equipe, pendant la compétition.

Il sait bien, avec l’élégance morale qui est la sienne et sa sereine conception de la vie, que le seul combat que l’on puisse jamais remporter contre la mort est de faire en sorte que les vivants continuent à vivre en dépassant la douleur.
C’est bien pourquoi nous devons à la mémoire de Jason, et comme nous l’a demandé Yawo, revenir sur cette Concordia Cup que nous lui avons tous dédiée.

Qu’elle était belle cette première journée. Enthousiasme, sourires, ambition sportive, concentration, solidarité… tout était réuni pour l’ouverture de LA COMPETITION de l’année. Car tout comme les joueurs de Ryder Cup disent clairement que la gagner est plus savoureux encore que de gagner un « Majeur », on sentait bien que chacun de nos joueurs était prêt à échanger n’importe quelle victoire dans un Open sur n’importe lequel des plus beaux terrains de la Caraïbe contre une victoire de leur Equipe de St Martin en Concordia !
Le charme en est en effet très particulier. Jouer, quelques fois par an, en Equipe dans un sport aussi individuel que le Golf rajoute une excitation et une « pression » tout à fait uniques. L’amitié déjà présente entre nous tout au long de l’année se transforme alors en une véritable fraternité ! De plus, disputer chaque année ce match contre nos voisins et amis de St Maarten donne, compte tenu de la situation si originale de notre Ile, une dimension exceptionnelle à cette rencontre. Il faut bien le dire, cette compétition met en jeu, certes sportivement, amicalement, mais très réellement, une certaine forme de suprématie entre nos deux communautés sur le Golf de notre Ile et la jeunesse de notre Association face à l’ancienneté de nos amis de la SMGA rajoute encore une touche de dramatisation à ce véritable défi qui nous est proposé.

concordia cup 2010 st martinC’est ainsi dans une ambiance cordiale, mais entre de véritables compétiteurs déterminés à l’emporter, que s’est ouverte cette édition 2010, agrémentée d’un élément de suspense supplémentaire avec le nouveau processus de désignation des adversaires. En présence de tous les joueurs réunis chaque Capitaine, tour à tour, donnait le nom de son joueur ou de son équipe de double et l’autre, choisissait alors librement l’adversaire qu’il souhaitait lui opposer et qui lui semblait le plus apte à emporter la victoire dans ce duel. C’est à une véritable partie d’échec que se livraient alors les Capitaines, chacun retenant certains noms en réserve pour pourvoir les opposer le moment venu à l’adversaire qu’il souhaitait, chacun des joueurs, à chaque tirage retenant son souffle, espérant ou craignant que son Capitaine ne le sorte alors du chapeau !
Véritable séance de coaching où se sont mêlés intox, surprise, sacrifices, psychologie et tactique, le suspense était intense et pour les joueurs, la surprise était parfois totale.
A ce petit jeu préliminaire, mais combien important pour la suite des évènements, le Capitaine de St Martin réussit à chacun des trois tirages à obtenir les duels qu’il souhaitait, à la fois pour neutraliser les adversaires les plus redoutables et valoriser le stock de points de Handicaps dont il disposait, et ceci dans l’angoisse de faire le mauvais choix car, dans ce sport, la part d’aléas est si grande que rien n’est jamais écrit. En outre, pour la beauté du sport, il a été possible de constituer les duels de Gala opposant le meilleur joueur de chacune des équipes !

Les rencontres pouvaient alors commencer par les Foursomes, la plus difficile, la plus exigeante des formules de jeu puisque, au-delà des adversaires il avait fallu constituer auparavant de véritables « couples », complémentaires au niveau du jeu tout autant que psychologiquement, et parfois même à l’encontre de ce que les joueurs eux-mêmes auraient pu penser ou souhaiter. Associer l’expérience à la jeunesse, la puissance à la finesse, le calme et l’enthousiasme pour réguler les équipes étaient le défi offert aux Capitaines.
La remarquable discipline et l’esprit d’équipe de chacun, les entrainements qui avaient été réalisés sont venus valider ces choix d’équipes puisque à l’issue des Foursomes, sur 9 matchs, St Martin en emportait 5 et partageait le 6ème et le 7ème établissant le score à 6 /3 au moment de la collation.
Rapidement, dans la foulée, après un nouveau tirage au sort des duels, les « 4 Balles » pouvaient commencer et nos adversaires, distancés le matin, revenaient dans la course en remportant cette série par 5,5 / 3,5, établissant le score cumulé au soir de cette première journée à 9,5 / 8,5 en faveur de la partie française. Avantage certes, mais petit avantage quand l’on sait que jusqu’alors, si les français tenaient habituellement leur rang en doubles, les simples étaient traditionnellement plus favorables à St Maarten.

Dans la tristesse du deuxième jour, et conscients que telle était la volonté de Yawo, dont le sens de l’Equipe a dépassé la douleur, les simples décisifs pouvaient alors s’ouvrir.
Sur tous les coins du terrain, au hasard du croisement des parties sur les différents trous, les coups d’œil ou les signes s’échangeaient entre les joueurs de l’Equipe. « Up » ou « Down » ? Chacun voulait savoir où en étaient les autres membres car, sans savoir précisément pourquoi, chacun sentait confusément que la victoire était possible, qu’elle était là, flottant au-dessus de nous, peut-être portée par un élan que la douleur nous avait donnée et peut-être par l’impalpable désir d’apporter cet hommage à notre ami dans la détresse. Plus tard, au débriefing, il a pu apparaître que chacun se battait alors, avec la concentration, la sérénité contrôlée malgré les aléas du jeu, qui constituent les bases incontournables du succès dans ce genre de rencontre et que les plus anciens avaient pu communiquer aux plus nouveaux lors des entrainements. Les premiers résultats tombaient et nos adversaires, dont on connaît la combativité dans ce genre de rencontre n’abdiquaient pas et le score fluctuait au hasard du retour des scores à la table de recording.
St Martin, puis St Maarten menaient tour à tour jusqu’au rush final de notre Equipe qui ramenait alors six victoires consécutives pour emporter cette journée de simples avec un écart conséquent de 11 points à 7.

Le résultat final et la victoire de St Martin étaient alors acquis par 20,5 points à 15,5.

concordia cup 2010 st martinSi le résultat apparaît sans appel, le match n’en fût pas moins disputé car en réalité, cet écart sur 36 matchs ne représente qu’une différence de 2 matchs et demi qui, en basculant dans l’autre sens, auraient inversé le résultat. On voit bien ainsi que chaque victoire est essentielle et que chacun est partie prenante à cette victoire collective car chaque point compte double !
Au terme de ces deux journées, le bilan peut être dressé. Après de longues années sans victoires en raison de la jeunesse du Club et de nos joueurs, nous avons désormais une belle Equipe qui peut s’aligner sans complexes dans les compétitions de la Caraïbe et d’ailleurs. La première victoire a ouvert la voie et, deux ans après, ce nouveau succès vient établir que ce n’était pas le fruit du hasard.
Le palmarès s’étoffe, après la victoire de 2008, la victoire au « 3 Countries Challenge » au Printemps de cette année, la Concordia Cup 2010 vient ajouter une troisième ligne de victoire de Saint Martin dans les rencontres «internationales».
Chacun a donné le meilleur de lui-même et personne ne peut être dissocié de cette victoire. C’est sans doute là le premier constat : C’est le sens de l’Equipe qui a porté la victoire, ce sens forgé par l’amitié qui unit ses membres, forgé également dans les entraînements collectifs et aussi par le passé sportif de nombres d’entre eux dans des sports collectifs.

Dans une carrière déjà longue désormais, au cours de laquelle le Capitaine a été membre ou a mené des équipes pendant 27 années sans interruption dans des rencontres, il a pu déclarer que « cette Equipe là est la plus belle sportivement, la plus soudée, qu’il lui ait été donné de voir et dont il est le plus fier ».
Si chacun est à féliciter, si chacun est partie prenante à parts égales au résultat, nous ne pouvons passer sous silence la remarquable performance de nos «Dames» qui pour la première fois participaient à cette épreuve et dont le comportement a été exemplaire ramenant 3 points sur 4 possibles, agrémentés de leur désormais légendaire sourire! Il faut aussi féliciter les Joueurs ou les « doubles » envoyés par tactique au sacrifice compte tenu du système de rendu des points et qui ont lutté avec les honneurs pour sauvegarder d’autres victoires. Il faut aussi évoquer la belle réponse que Arnaud Wojcik et Yawo ont apportée au gigantesque défi qui leur était proposé dans des matchs de Gala et dont les 2 victoires en double contre le Leader de l’Equipe de St Maarten ont été également déterminantes, validant et honorant avec panache le choix tactique audacieux, mais tellement conforme à l’esprit du jeu, qui avait été fait. Enfin, comment ne pas évoquer la victoire remportée pour Yawo par Alain Haillant, qui, au pied levé, est venu remplacer notre ami pour que l’Equipe continue à vivre, au-delà de la douleur.

La cérémonie de clôture, malgré la victoire, était amère. La victoire est en effet bien dérisoire en de telles circonstances et l’émotion de chacun était terrible, tout autant chez nos amis adversaires que chez nos Membres. La minute de silence observée par tous, à la clôture de la compétition a porté nos pensées les plus attristées et les plus émues à Yawo, Brigitte et leur famille, tous chers à notre cœur, et, dans notre cœur, la Concordia Cup sera désormais, et à jamais baptisée :

CONCORDIA CUP
Trophée Jason Nyuiadzi
2010 SAINT MARTIN
jason nyuiadzi


concordia cup Voir la galerie photos de la Concordia Cup 2010

 

Nos Partenaires

idim web saint martincardecimmoantilleskakaologo pimentespaces-jardinsaquatec bdaf

wyso-saintmartinsaslv overseascomputechbuzzbistrot caraibesdauphin telecomteledomair caraibes

Logo le SandCROUSTIBREAD

Accueil Dernières Actus Actus Tamarins La Concordia Cup 2010 - Au-delà de la douleur...